Le gîte du hameau de Neuvialle, d’une capacité de 6 personnes, est mitoyen à la demeure des propriétaires. Situé dans l’ancienne grange attenante, ce gîte récent offre toutes les conditions d’un très bon confort, d’un accès indépendant, avec une terrasse privée.

plan03plan04
 
Visite rapide en vidéo
 
 

Nous pouvons vous aider à organiser des week-ends et des séjours à thème. Vous trouverez sur place toute une documentation sur la faune, la flore et le patrimoine.
- observation et écoute des oiseaux printaniers
- randonnées d’automne et champignons
- sorties pêches
- découvertes nature et patrimoine.

Michel, Moniteur guide de pêche, est à votre disposition pour vous faire découvrir et vous aiguiller sur les lieux de pêche. Il pourra vous “épauler” sur le matériel et les diverses techniques appropriées.

visuel7visuel8



LA CREUSE : CARTE DE VISITE
 
Entre pays d’oïl et pays d’oc, le département de la Creuse, rattaché administrativement à la région Limousin et géographiquement au Massif Central, correspond principalement au territoire de l’ancienne province de la Marche. Il doit son nom à la rivière Creuse qui le traverse de part en part.

visu01

La Creuse bénéficie d’un réseau hydrographique dense et d’une multitude de sources ; ainsi, ne dit-on du Plateau de Millevaches, qu’il est le château d’eau de la France, avec ses 1000 "batz" (sources). 
L’eau, présente partout, de la Creuse bien sûr à la Gartempe, en passant par le Thaurion, le Cher, etc. ..., mais aussi Vassivière, véritable mer intérieure (1100 ha), l’un des plus grands lacs de France propice aux activités de plein air, les lacs de Lavaud-Gelade, Méouze, la Chaume, la Cazine, etc. ..., tant de sites de pêche bien connus des amateurs.

visu02

Le patrimoine naturel de la Creuse se caractérise par différents types de milieux :
 · Les régions d'altitude où l'on trouve notamment des paysages de landes et de tourbières (Auzoux, étang de Bourdeau...).
 · Les grands cours d'eau, avec des vallées profondes, des gorges sauvages, des pentes boisées (la Grande Creuse, la Tardes, le Cher, le Thaurion...).

Les étangs, dont le plus remarquable est l'étang des Landes (110 ha), site naturel issu de l'ère tertiaire, lieu de reproduction de nombreux oiseaux et halte lors de la migration des grues cendrées notamment (on peut aussi citer l'étang de la Chaume, l'étang de la Ramade, l'étang de Méouze...).

visu03

Ainsi, la forêt de Chabrières, au sud de GUERET, constitue un important massif boisé du département, et aussi probablement l’un des plus beaux du centre de la France. C’est aussi un espace privilégié où granit et légendes s’entremêlent.

Le châtaignier, emblème du Limousin, est très répandu, et utilisé pour la fabrication de bardeaux que l’on retrouve sur les toitures de bon nombre des églises romanes creusoises. La plus célèbre d’entre-elles, c’est celle de Moutier-d’Ahun, avec ses magnifiques boise­ries sculptées du XVIIe siècle, et en particulier son lutrin.

visu05

Leur souvenir est bien vivant à MASGOT, où François Michaud, paysan et sculpteur auto­didacte du XIXe siècle avait choisi d’embellir son village avec des sculptures à la fois naï­ves et populaires. Artiste, poète, mais aussi maçon et architecte (il a conçu et réalisé sa seconde maison), François Michaud, c’est un peu le « facteur Cheval » de la Creuse...

AUBUSSON et FELLETIN se partagent la renommée des "Ateliers de la Marche", haut lieux de la tapisserie.

L’activité, née au XVe siècle, a connu des hauts et des bas, et c’est Jean Lurçat qui dans les années 30 lui redonna un nouveau souffle créatif. Tradition d’art la tapisserie d’AUBUSSON est toujours bien vivante ; tapis et tapisseries continuent de tomber des métiers, grâce à de nouveaux créateurs et à un savoir-faire unique.

Si les peintres cartonniers se sont intéressés à AUBUSSON, d’autres peintres vinrent chercher l’inspiration dans la vallée de la Creuse, et plus précisément au nord du départe­ment, Crozant ; ce haut lieu du  paysagisme en plein air a attiré une foule de peintres venus de partout, des plus obscurs aux plus célèbres.

La Creuse, c’est une terre familiale, colonisée par l’homme, rassurante dans ses paysages et le mode de vie que l’on y trouve.
Aujourd'hui, l'économie départementale s'appuie sur des filières traditionnelles où le savoir-faire creusois n'est plus à démontrer.

visu04

L'agroalimentaire où l'élevage bovin (limousin et charolais) aux côtés de l'élevage ovin, occupe une place primordiale, et a permis une diversification vers les productions laitières, de salaisons, et le développement de production de foie gras, fruits rouges, pommes, etc.

La Creuse, terre de traditions, riche de diversité et d'authenticité, où la qualité de vie et espace privilégié prend tout leur sens, s'est ouverte au tourisme : le développement de la pêche, de la randonnée dans toutes ses formes (à pied, en vélo, à cheval), de nombreuses animations (festivals, expos, spectacles, manifestations sportives...) en témoignent, tout comme l'aménagement de structures d'hébergement (hôtels, campings, gîtes ruraux et locations Cléconfort, chambres d'hôtes...).